Les plugins eclipse indispensables

Publié par Sylvain Delafoy, le 15/12/2014, dans Valtech

On ne vous mentira pas en disant qu’eclipse est moins maintenu qu’avant. Grâce à Ohloh Open Hub, on a les stats depuis 2002. Cependant, en sa qualité d’EDI open-source et gratuit, il n’en reste pas moins beaucoup utilisé. Et à ce titre, nous partageons avec vous les bons plugins eclipse que nous utilisons pour être performants.

MoreUnit

moreUnit

Permet de passer du code de l’implémentation au code de test : CRTL + J. Si le test n’existe pas, ça vous ouvre l’assistant de création d’un nouveau test.

Permet aussi de lancer les tests : CTRL + R. Si le focus est sur une classe d’implémentation, ça lance le test associé.

Ce plugin comble intelligemment les manques d’eclipse. À noter : la possibilité de personnaliser par expression réglière le lien entre la classe de test et l’implémentation au cas où vous n’utiliseriez pas la convention MaClasse / MaClasseTest. J’ai déjà vu du code : MaClasse / MaClasseShould par exemple.

EclEmma

eclipse-emma

Permet d’avoir une représentation visuelle de la couverture du code par les tests. Ce plugin va recompiler les classes en intrumentant le bytecode lorsque les tests sont exécutés avec le lanceur Emma. La conséquence est que cet phase prend un peu de temps lorsque votre projet contient beaucoup de code.

Lancer cette tâche plutôt que le lanceur JUnit classique vous permet de contrôler régulièrement que la couverture de code est telle que vous l’attendez. Dès que vous modifiez du code couvert, la coloration disparaît. De même, vous pouvez supprimer une “session” de couverture lorsque la coloration n’est plus utile.

Sonar

sonarqube

L’intégration de sonarqube dans eclipse permet principalement d’avoir les erreurs sonar dans la marge du code et de pouvoir lire la référence de l’erreur. Sans ce plugin, le flux de travail lorsqu’on décide de résoudre des erreurs sonar est un peu saccadé à cause des alternances entre la vue web de sonar et l’IDE.

Pour tester ce plugin, vous pouvez utiliser ce conteneur docker pour monter rapidement une instance sonarqube :

docker run -i -t -d -p 3306:3306 --name smysql tpires/sonar-mysql
docker run -i -t -d --name sonar -p 9000:9000 --link smysql:db tpires/sonar-server

Lancez ensuite l’analyse à partir de maven par exemple : mvn sonar:sonar -Dsonar.jdbc.url=jdbc:mysql://localhost:3306/sonar?useUnicode=true&characterEncoding=utf8 -Dsonar.jdbc.username=sonar -Dsonar.jdbc.password=123qwe (avec la dernière version du plugin sonar-maven-plugin importé dans le pom).
Le projet est alors reconnu dans eclipse et la fonction SonarQube > Analyze va remplir la vue “SonarQube Issues”.

Lombok

lombok

Le projet Lombok permet d’éviter d’écrire du code inutile : les accesseurs, les contructeurs, les Builders. On peut même faire des objets immutables. À travers des annotations, le code généré alimente le compilateur. Dans eclipse, la vue Outline et la complétion de code représente exactement ce qui est disponible après compilation.

Lombok s’intègre à eclipse tel le lombric dans la terre, vous ne verrez rien de son passage. En réalité, ce projet se nomme de la sorte car Lombok est île proche de l’île de Java. Et si vous voulez tout savoir, la phrase d’accorche “Spicing up your java”, “Pimentez votre Java” vient de `Lombok` (`piment` en Philippin). Réf.

MouseFeed

mousefeed

Parce que lever votre petite main du clavier à la souris puis de la souris au clavier vous fait perdre plusieurs heures par semaines, vous devez vous mettre les raccourcis dans les doigts ! Pour vous aider à les découvrir et les mémoriser plus facilement, ce plugin vous montrera des pop-up avec le raccourcis en gros lorsque vous faites des actions à la souris.

Autre solution qui marche bien :


Et faites du pair-programming, ça aide.

Écrit en collaboration par Sylvain Delafoy, Éric Le Merdy et Florian Chauvigne





Droidcon Paris 2014

Publié par Benjamin Gonin, le 25/07/2014, dans Android, Événements, Java, Mobile

droidcon-final

 

Elle est de retour pour une deuxième édition ! C’est la Droidcon Paris qui se tiendra cette année les 22 et 23 septembre en plein Paris !

Cette édition est organisée par le PAUG et BeMyApp.

 

Et au programme beaucoup de conférences avec du beau monde parmi les premiers speakers annoncés.

 

Les thèmes cette année sont :

–          Android Development

–          Android Everywhere

–          UX/UI

 

Toutes les infos ici :

http://fr.droidcon.com/2014/

 

Alors réservez dès aujourd’hui ces deux journées, surtout si vous développez pour le robot vert.


Le Choc des Titans : Coder vs Modéliser

Publié par Louis Foucart, le 22/07/2014, dans Agile, Architecture

Dans cet article nous allons partager autour du Domain Specific Modeling (DSM), qui s’appuie sur les Domain Specific Languages (DSL, ie. langage dédié). L’objectif sera de montrer comment cette approche émergente lève l’opposition entre coder et modéliser.

Cet article sera théorique et pour faire passer la pilule, aussi un partage d’opinions, de trouvailles et reconnaissance, le but étant de stimuler votre intérêt pour la suite.

En effet, nous souhaitons que cet article soit l’introduction d’une suite d’articles sur le sujet. Cette série sera principalement pratique, avec des cas d’utilisation de Language Workbenches comme MPS de Jetbrains et d’autres modeleurs basés sur la plateforme Eclipse (Xtext etc…).

Voici le plan de cet article :

  1. “Meta” ceinture
  2. Introduction au DSM
  3. Objectifs et vieux rêves d’antan
  4. Quand tu allais, on revenait : du MDA au DSM
  5. Méthodologie et agilité
  6. Pourquoi ça peut marcher maintenant
  7. Conclusion enrichie à l’abstraction
  8. Liens
  9. Annexes

Lire la suite »


CoderDojo où comment développer from Scratch !?

Publié par Laure Bercegeay, le 10/07/2014, dans Événements

Cela fait deux fois maintenant que nous accueillons le mouvement CoderDojo. Plus de 30 enfants ont débarqué dans nos locaux du 103 à Grenelle pour découvrir ou redécouvrir les joies des premières lignes de code.

photo1 Aidés de mentors bénévoles et de leurs pairs/pères, ces développeurs en herbe, des enfants entre 7 et 15 ans, ont laissé courir leur imagination au gré de Scratch ou d’HTML.

Pendant près de 3h, filles et garçons ont collaboré, dans une ambiance conviviale et familiale, pour développer des histoires, des jeux, mettre en image leur créativité, aboutissant ainsi à une belle diversité de projets.

Boissons sucrées et bonbons de toutes les couleurs étaient également présents pour le plus grand plaisir des papilles !

Amira, Anthony, Odile, David, Stéphane et moi étions évidemment heureux de pouvoir nous investir auprès de cette organisation bénévole. Nous aimons la technologie, celle qui change le monde et enrichit notre quotidien. Il était donc tout naturel d’accompagner ces générations futures, dès leur plus jeune âge, vers les environnements techniques de demain qui les passionnent déjà.

Nous ne comptons pas en rester là et entendons bien continuer à nous impliquer dans la démarche !

Alors, rendez-vous en septembre à Valtech pour une nouvelle session de code !

Laure Bercegeay – Chargée RH / Recrutement Valtech


Agile PlayGround Paris #15

Publié par Cédric Chevalerias, le 30/06/2014, dans Agile, Événements

Bonjour à tous,

Que diriez vous d’un dernier Agile Playground avant la pause estivale?

Il parait que les parisiens sont plutôt aoutiens, nous vous proposons donc de nous rejoindre dans les locaux de Valtech le mercredi 16 juillet pour l’APG #15.

Les propositions de sessions se font sur ideascale.

Les inscriptions se font sur meetup.

N’hésitez pas à proposer des jeux connus ou moins connus, que vous maîtrisez déjà, ou que vous voulez tester avec une assistance bienveillante pour les améliorer, etc.

Vous pouvez aussi proposer un court ice-breaker qui mettra la foule dans de bonnes conditions pour la soirée ;-)

Au programme
18h30 – 19h00 : Accueil
19h00 – 19h15 : Check-In
19h15 – 20h45 : les jeux
20h45 – 21h30 : Apéro

 

 

 


API Stream Java 8 – Partie 4

Publié par Olivier Rousselot, le 13/06/2014, dans Java

Comme nous l’avons vu dans les parties précédentes (1ère partie, 2ème partie et 3ème partie), l’utilisation des streams est très simple mais il est toujours intéressant de regarder un petit plus en profondeur pour d’une part éviter les pièges, le plus souvent inhérents à la programmation multi-threads, et d’autre part, optimiser le traitement pour rendre celui-ci le plus rapide et le moins consommateur de ressources possible.
Pour finir, nous analyserons la problématique de l’intégration des streams dans un serveur d’applciations.
Lire la suite »