SpringSource rachète G2One: que deviennent Groovy & Grails?

Publié par Eric Lefevre-Ardant, le 11/11/2008, dans Valtech

Je viens d’apprendre par un message de Guillaume Laforge sur Twitter que SpringSource, la société derrière Spring Framework vient de racheter aujourd’hui G2One, la société qui est la force derrière Groovy et Grails.

Rappelons que Guillaume a créé la société G2One avec Graeme Rocher et Alex Tkachman il y a à peine plus d’un an. Félicitations donc à Guillaume et ses collègues d’avoir réussi à mener leur barque et confirmer l’intérêt de la solution Groovy en s’adossant à un acteur majeur du monde Java.

Au delà des accents forcément enthousiastes de la press release, que devons-nous en penser?

D’abord que Groovy se normalise. De même que les créateurs de Jython et de JRuby ont été embauchés pour travailler à plein temps sur leurs langages respectifs (en 2006 pour JRuby, début 2008 pour Jython), Groovy semble sortir de sa période héroique pour atteindre un âge de raison. C’est plutôt bon signe pour ceux qui, comme nous, croient en Groovy comme un langage d’avenir important pour la JVM.

Ensuite, qu’il est devenu clair que Groovy est devenu un acteur de plus en plus incontournable. En tout cas, il nous parait avoir une avance importante sur ses concurrents Java tels que Jython et JRuby (malgré l’enthousiasme de certains de mes collègues comme Anthony pour JRuby).

Egalement que SpringSource va certainement intégrer Grails à leur solution serveur. Cela va créer un concurrent encore plus direct à JBoss Seam. Une solution Grails/Spring en opposition à JSF/Hibernate, avec des fonctionnalités très similaires du type génération de site CRUD. (à titre personnel, il me parait que l’approche plus légère de Grails/Spring est plus séduisante que JSF/Hibernate)

Du coup, cela semble renforcer la tendance depuis 2 ans de créer des frameworks complets, basés sur des briques open source, mais dont le packaging est présenté de façon similaire à un produit propriétaire. Déjà, sur le site de SpringSource, il est devenu pratiquement impossible de trouver une référence à Spring Framework (on y parvient, pour le moment, en faisant une recherche). De la même façon, le site de RedHat JBoss évite soigneusement de mentionner l’existence de la version OSS de JBoss Hibernate. Autre exemple: ThoughtWorks était connu pour son produit Open Source CruiseControl mais développe maintenant une version propriétaire appelée Cruise. Tout cela est sans doute inévitable et peut-être même une bonne chose pour les utilisateurs de ces produits. Néanmoins, on ne peut s’empêcher trouver cette situation légèrement, quoique confusément, regrettable et ce, même s’il reste pour l’instant possible de retrouver les versions open-source.

Quid des DSL basés Groovy? J’ai déjà eu l’occasion d’expliquer mon avis mitigé sur le sujet, même si Guillaume semble convaincu. Il est certain en tout cas que SpringSource sera une plateforme idéale pour continuer à répandre la bonne parole.

D’autres promesses? Guillaume avance que le support de Groovy sur Eclipse sera bien meilleur. Une bonne nouvelle, surtout en comparaison avec JetBrains IDEA qui a déjà un excellent support. Eclipse étant encore l’acteur principal dans le monde des IDE, tout progrès sera le bienvenu.

Enfin, qu’en est-il de la question classique au moment des rachats: qui reste? et qui va rester dans un an? Le blog de Graeme Rocher nous indique que “la majorité de l’équipe G2One a pris des postes chez SpringSource“, ce qui semble sous-entendre le départ d’Alex Tkachman (puisque, lui, n’a pas annoncé qu’il restait). Guillaume et Graeme rejoignent, donc, SpringSource. Vont-ils rester longtemps? Il est probable que, tant que SpringSource leur fournira les moyens de travailler respectivement sur Groovy et Grails, et qu’ils en auront l’envie, cela sera le cas. Il est, bien sûr, toujours possible qu’ils soient à nouveau mordus par le virus de la création d’entreprise. Je ne les connais pas assez pour l’affirmer.

En conclusion, cette concentration semble apporter des gains aux utilisateurs institutionnels, présents et futurs, de Groovy. Les utilisateurs qui tiennent à l’aspect Open Source seront un peu inquiets de voir un nouvelle occasion de créer des produits présentés comme propriétaires, basés sur la réputation des versions open source. L’avenir nous dira s’ils ont raison.

Une prédiction? SpringSource devient trop incontournable pour être ignorés par les gros acteurs du marché. Or, ils proposent une solution serveur Java intéressante. Je les verrais bien être rachetés par une société qui a besoin de se renforcer sur ce point. Sun par exemple? Malgré leurs problèmes financiers, ils semblent parvenir à trouver des financements pour acheter des sociétés. Autres candidats: Borland (mais je ne pense pas qu’ils aient le financement), SAP (mais la culture est sans doute trop différente), Adobe (tiens, une idée intéressante).

Ma prédiction est donc: SpringSource sera rachetée avant fin 2009 par Sun ou Adobe. Rendez-vous dans un an!

9 retours sur “SpringSource rachète G2One: que deviennent Groovy & Grails?”

  1. Alexis MP says:

    SpringSource devient trop gros pour être racheté je pense, le recouvrement de fonctionnalités serait vraiment trop grand. SAP pourquoi pas. En tout cas, les VC de SpringSource ont les poches profondes.

  2. Eric Lefevre says:

    Si SpringSource ne se fait pas racheter, alors je les vois bien continuer à racheter des acteurs plus petits qu’eux. Par exemple: Terracotta, Gigaspaces, Xwiki? En fait, reste-t-il beaucoup de Pure Players?

  3. SpringSource a aussi annonce un partenariat avec teeracotta aujourd’hui.

    A suivre

  4. Michael ISVY says:

    Salut Eric,
    juste pour te répondre sur le site de SpringSource et le fait qu’il ne référence pas le framework Spring directement. C’est une remarque très intéressante, et j’avais jamais fait attention. Par contre, il y a toujours le site springframework.org qui lui référence très clairement Spring (bien sûr :) ).

    Pour les rachats je ne sais pas, l’avenir nous le dira! Mais tout ne se joue pas avec des fusions-acquisitions. Entrer en bourse par exemple, peut-être un excellent moyen de rémunérer les fondateurs et investisseurs (après il faut bien choisir son moment, on n’est pas forcément dans la meilleure période…)

  5. Nicolas Chapon says:

    Pour les produits JBoss, il y a également un site dédié http://www.jboss.org/

  6. Après l’annonce de SpringSource il y a quelques jours par vmWare, je suis assez fier de moi d’avoir été aussi près de la réalité ! ;-)

    Par contre, évidemment, je me suis bien planté en annonçant Sun comme acheteur potentiel… Mais la proposition d’Adobe n’était pas trop délirante quand même.

  7. groovy says:

    nice groovy, i think its good article. good luck

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.